Rue des cités ou comment filmer la banlieue sans fantasme | Slate Afrique

See on Scoop.itQuartiers Populaires

Vieux, jeunes, femmes, hommes, les habitants d’un quartier ont tous des histoires à raconter. Carine May et Hakim Zouhani, les deux réalisateurs du film Rue des cités (sortie en salle le 5 juin) en sont convaincus. Chaque personne est «une pépite d’histoires» nourries de l’ordinaire, du quotidien, des choses qui ne font pas la une du JT de TF1, surtout quand il s’agit des quartiers populaires qui bordent le périph’ parisien.

See on www.slateafrique.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s