Mustapha Harzoune : « les quartiers populaires représentent le nouveau visage de ce que pourrait être la France de demain, métisée, dynamique, jeune, créative… »

Ça se passe au niveau des mentalités. Les responsables politiques doivent cesser de jouer le jeu d’un électorat supposé réfractaire à ces populations, ou réfractaire à une politique d’ouverture et à une politique d’investissement. Pour changer les politiques, il faut donc changer les imaginaires, investir le domaine culturel et artistique.

Journaliste, membre de la rédaction de la revue Hommes et Migrations, collaborateur à la CNHI, Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration, Mustapha Harzoune est aussi éditeur aux éditions de L’Arganier, responsable de la collection « Rives Sud », coauteur avec Samia Messaoudi de Paroles kabyles, édition Albin Michel, coauteur avec Samia Messaoudi et Hervé Pinel de Vivons ensemble, Albin Michel 2012 et auteur du Guide culturel des prénoms arabes, édition de l’Arganier.

Il était l’un des invités de la rencontre organisée à Toulouse en novembre 2012 par le Tactikollectif : Algérie, le temps d’un cinquantenaire ». (www.tactikollectif.org > http://www.youtube.com/watch?v=YuhGhlblU5k)

Entretien réalisé par Mélanie Labesse
Montage Fred Ortuño
Couac 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s