Qu’est-ce qu’on fait ensemble à Toulouse ?

Edito

Que peuvent tous les dispositifs institutionnels de « lutte contre les discriminations » ou « d’égalité des chances » réunis contre cinq minutes au journal télévisé de 20h présentant, de façon explicite ou sous-entendue, les banlieues françaises comme des zones de non-droit, de délinquance juvénile, de chômage inexorable, de bastion islamique, de différence inassimilable, bref de danger pour l’ordre social, moral et culturel de la France dominante…

iqp-2

Après avoir réuni en 2012 à la Reynerie des militants toulousains et d’autres villes pour débattre et échanger sur le traitement politique des quartiers populaires depuis trente ans et sur les luttes sociales qui y sont nées, nous aborderons pour ce deuxième épisode le traitement médiatique spécifique aux quartiers populaires et de l’immigration.

Nous débattrons des mécanismes internes aux médias, des effets de concentration et de financiarisation, du recours systématique au fait-divers, des sources des journalistes, des stéréotypes, etc…

Nous parlerons surtout de ce que nous avons le pouvoir de faire en tant que citoyens quand nous mettons la main sur les micros et les caméras pour construire une autre image de nos quartiers.

Radio de quartier, webtélé, fanzine… Des collectifs viendront expliquer comment ils ont monté leurs propres outils d’information, de communication et de transmission dans leurs quartiers et leurs villes et pourquoi c’est nécessaire.

Où en sont ces « aventures » aujourd’hui ? La plupart de ces médias, damnés de la presse traditionnelle, sont pour beaucoup menacés de mettre la clé sous la porte alors que 30 ans après la Marche pour l’égalité des droits et contre le racisme, et 8 ans après les révoltes de 2005, « ces baromètres sociaux des quartiers indiquent que la température du volcan français s’approche de la fusion* ».

L’image construite dans les médias et son impact dans l’imaginaire collectif n’est-elle pas en partie à l’origine d’autres inégalités dans le monde du travail, de la politique ou d’autres domaines de la vie sociale et culturelle ?

Alors à Toulouse, qu’est-ce qu’on fait ensemble ?

* Lire la tribune « Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés » publiée par plusieurs représentants de ces médias sur www.presseetcite.info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s