Mustapha Amokrane [Mouss], chanteur

« Ceux qui prennent l’ascenseur social ont tendance à refermer la porte derrière eux »

Chanteur au sein du groupe Zebda, qui vient de se reformer et de sortir un nouvel album plein de promesses « Second tour » en ce début d’année 2012, Mustapha Amokrane est aussi le frère d’Hakim avec qui il a constitué le duo « Mouss et Hakim ». Ils ont sorti un premier album en 2008 : « Mouss et Hakim ou le contraire », puis un album de reprises de chansons de l’immigration l’algérienne « Origines Contrôlées ». Ce deuxième album fait écho au festival organisé tous les ans depuis 2004 par le Tactikollectif.

C’est d’ailleurs à l’occasion de la dernière édition, à la Bourse du Travail, place Saint Sernin, que le Couac (Collectif Urgence d’Acteurs Culturels) l’a rencontré pour lui poser la question : « pourquoi les quartiers populaires sont-ils impopulaires ? »

Quelques liens sur Mustapha Amokrane :
——————————————————————————————————————

Mustapha Amokrane « L’immigration, c’est un acte de courage » (article L’Humanité 13/09/2007 qui revient sur l’album « Origines Contrôlées »)
http://www.humanite.fr/node/69804

Une vidéo-interview Mativi en 2010 à l’occasion de la sortie de l’album « Vingt d’honneur »
http://www.mativi-toulouse.fr/les-films/l-invite-mustapha-amokrane.html,9,19,…

Un air d’engagement populaire, Rencontre avec les frangins Amokrane : Mouss, Hakim, Salah.
http://www.station-capitole.info/spip.php?article252

Réalisation : Fred Ortuño et Mélanie Labesse (Couac), désolés pour la lumière.
Montage : Fred Ortuño

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s